germinal01

08/04/2009

Zizi sexuel (suite et fin)

J'en ai entendu causer et suis allé voir

Lire la suite

12:34 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

07/03/2009

C'est pas sympa !

On ne peut vraiment pas soupçonner le chouchou de la musique populaire romande d’une once de méchanceté. Alain Morisod est le gendre idéal, dont on rêve dans les foyers, de Chancy à Pompaples, d’Isérables à Goumoens-le-Jus. Poli, gentil, soigné…..et de plus, ce qui me porte franchement à l'empathie (outre l’instinct musical qui fonde son talent), il ne roule pas en automobile (en possède-t-il même une ?).

Figurez-vous que cette souriante vedette de la caisse à images s’est transformé en briseur d’icône !

On apprend ce samedi matin dans un quotidien aux couleurs von Arxiennes, jour de l’ouverture ensoleillée de la pêche à Genève, qu’il a décidé de se passer de Lolita Morena pour son émission « Les coups de cœur d’Alain Morisod). « Elle avait un peu moins le feu sacré…. »justifie-t-il paisiblement.

-         Tu m’dis pas ça ……………. ! Mais que font les syndicats ?


C’est vraiment regrettable. Le journaliste Stéphane Berney le dit si bien, dans un style qui renvoie Perec, Flaubert et Marc Bretton à leurs chères études : «C’est vraiment dommage, car Lolita c’est l’idole des Romands. Lolita, c’est le sourire, la douceur et le charme ».

 

Il ne faut cependant pas voir le mal partout ; le côté positif de cet inoubliable article c’est qu’il apporte incidemment une réponse au personnage du député Renaud Gautier qui s’interroge dans le Revue des députés en se répandant au téléphone avec son ancien collègue Cri-Cri dit la Lüsche : « dis voir, ta Lolita …….elle a été Miss Suisse en 1962 ou en 1964 ? ».

 

La plume érudite du journaliste orange est catégorique : Lolita Morena a accédé au titre suprême de l’helvétique beauté en 1982.

 

Je suis bien content de le savoir, pas vous ?

 

Bon week-end !

……tout passe…..   

10:49 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

05/03/2009

Lu en 20 minutes, vu à la téloche

Bien fait pour toi

 

Je m’en veux, je m’en veux ….. je paie comptant le prix de ma mégalomanie qui me contraint, ce soir encore, à monter sur les tréteaux du Théâtre de l’Espérance pour la Revue de députés. Résultat : pour le frisson de quelques applaudissements et l’orgueil de compliments post-spectacle je ne vais pas pouvoir aller au Bypass assister tout à l'heure à l’événement le plus formidablement intéressant, instructif et démocratique de l’année : l’élection de la plus belle hôtesse du Salon de l’automobile.

-         Enfin, Pierre Losio, êtes-vous toujours décidé à aller à cette Revue ? (La reine Rosemonde, in Ubu roi,acte II, Alfred Jarry)

-         Oh ! merdre, jarnicotonbleu, de par ma chandelle verte…. (Ubu roi, acte I)

 

S’il est vrai que la connerie est la chose du monde la mieux partagée, on va atteindre la cote d’alerte ce soir du côté du carrefour de l’Etoile…..

 

Et c’est ainsi qu’Allah est grand (Alexandre Vialatte : antiquité du Grand Chosier)

 

On allait voir, ce qu’on allait voir. Le politicien des kermesses valaisannes, c’était couru, devait écraser cette  vermine des sables  qui se targue partout, avec beaucoup de noblesse et d’aplomb, d’être citoyen suisse. Il allait lui sonner les cloches à cet ennemi de l’intérieur, semeur potentiel de ces minarets qui constituent esthétiquement un véritable attentat contre l’architecture indigène et la paisible harmonie de nos paysages.

Ben à Infrarouge mardi soir ….on n’a rien vu. Les deux bretteurs ne tiraient pas dans la même catégorie. Le brave Oskar, Grand Combin de la suissitude bornée mais branchée, fut simplement besogneux, neandertalien. Il n’aurait pas passé le premier tour d’un tournoi régional de lutte aux caleçons. Le nez dans la sciure, il s’empêtrait dans la citation de bouquins qu’il n’avait fait que colorier, confondant citoyenneté, droit canon, droit civil, laïcité, réciprocité, altérité, charia….. Il ne faisait même plus peur….cette peur qu’il s’efforce de répandre et qui sourd comme un non-dit tout au long de son argumentaire (oui, le terme est flatteur, j’en conviens).

Il se battit courageusement, certes, mais en vain, la queue de cheval comme un plumet en berne, moulinant à tours de bras, agitant « cette tête osseuse aux mâchoires robustes et où s’affirme encore la prédominance des fonctions purement végétales* » ….mais parfois plaisamment musicales, il est vrai. Son interlocuteur procédant par remises précises et incisives, le visage impassible, froid mais habité, usa de la liberté de parole accordée par Mme Mamarbachi, conscient qu’elle n’est pas la liberté de parler mais celle de discuter, assénant sans le dire « Ne dissimulez pas la Vérité en la revêtant du mensonge, ne cachez pas la Vérité, alors que vous savez ». (Le Coran, sourate II, La Vache).

Hugues Hiltpold, conseiller national genevois, donna lors de ce débat une bien meilleure image de cette frange  minoritaire de la droite suisse, ouverte, libérale (comme l'entendait W.Whitman) tolérante, civique et laïque.

Je ne suis d’aucune religion, mais je les respecte toutes.
A l’issue du visionnement tardif de cette émission je n’ai pu m’empêcher de penser à cette remarque de Woody Allen : « Certains disent que je suis athée ; Dieu, lui, dit que je suis dans l’opposition ». Il en existe une version plus musclée de mon ami, le chantiste engagé à pas faire ch…, Sarcloret . « Dieu est une magouille de l’opposition ».

 

……….tout passe…..

 

* Marcellin Boule : L’homme de la Chapelle-aux –Saints /annales de paléontologie 1911

13:32 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

25/01/2009

Nouvel An chinois

C’est un grand plaisir de fêter aujourd’hui avec ma délicieuse compagne et sa famille le Nouvel An chinois, qu’on appelle en Chine chün jié : fête du printemps

Lire la suite

16:24 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

14/01/2009

Rue de Berne

Je voulais vous parler de la nouvelle péréquation financière intercommunale présentée hier en commission par le bon géant blond, grand ordonnateur de nos pompes à Phynances. Ce sera pour demain car l'actualité locale "m'interpelle urgemment à quelque part"....comme le disent encore certains invertébrés à la pensée molle.

Lire la suite

09:22 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

05/01/2009

Quizz des voeux de l'an nouveau

Je me réjouis toujours, en fin d'année, de découvrir dans ma boîte à lettres les enveloppes grand format qui trahissent la provenance des civilités de décembre : les voeux des magistrats. Une signature, quelques mots à la main ....mais surtout, et c'est là tout l'intérêt, sur le volet gauche de la carte, imprimée discrètement en bas de la page, suffisamment isolée pour qu'elle attire l'attention, une phrase, une pensée, une maxime.

Mettre ce bref texte en rapport avec la personnalité de l'élu ne manque pas de saveur et permet à  nos psychologies de supermarchés respectives tous les délires interprétatifs personnels et cependant respectueux.

Sans froisser j'espère la confidentialité que l'on doit à la correspondance privée de nos édiles, je vous livre les pensées que j’ai trouvées ces jours derniers dans les enveloppes précitées et vous laisse le soin et peut-être le plaisir de les attribuer aux personnalités publiques mentionnées en vrac ci-dessous :

«Aucun de nous en agissant seul ne peut atteindre le succès. » N. Mandela

«La pensée ne commence qu’avec le doute. » R. Martin du Gard  

«Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins d’idées noires. » P. Dac

«Les peuples n’ont jamais que le degré de liberté que leur audace conquiert sur leur peur. » Stendhal

«Si un homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue. » J. Calvin

«Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage. » A. Schweitzer

«Le progrès est l’injustice que chaque génération commet à l’égard de celle qui l’a précédée. » Cioran

«Si je veulx danser, saulter, mener joyeuse vie, que az affaire la justice : rien ! » J. Gruet

«L’art de la vie publique, c’est de savoir exactement où il faut s’arrêter, et d’aller un peu plus loin » Saki

« Etre conscient que demain existera et que je peux agir sur lui est le propre de l’homme. » A. Jacquard

 

Ces pensées figurent sur la carte de vœux de Messieurs :

les Conseillers d’Etat D. Hiler, F. Longchamp, P-F. Unger, Ch. Beer, M. Muller, L. Moutinot
et R. Cramer

le Chancelier  R. Hensler
le Conseiller administratif P. Maudet
ainsi que sur celle du Conseil d’Etat in corpore.

A vous de jouer……….mais ce n’est pas un concours et il n’y a rien à gagner car...

…..tout passe…..

 

13:01 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | | | |