germinal01

20/11/2015

Hommage à Larry !

On pouvait s'attendre, vu ma passion inconsidérable (oui c'est un néologisme) pour le rugby, qu'hommage fût rendu sur ce blog à l'immense Jonah Lomu "plaqué par la maladie" comme le titre ce vendredi l'Equipe. L'excellllent Pierre Michel Bonnot, du quotidien précité parle de "Jonah Tout-Puissant". Lisez-le donc.

Mon propos sera plus local et ancré dans la fin des années 50 et le début des années 60. Une cover de 45 trs et quelques brèves lignes nous informaient mardi dans la Tribune que Larry Greco était décédé.
Kézaco ? On connaît Juliette Gréco, Joe Greco (guitariste de J. Halliday) mais Larry Greco...hmmm ...hmmm
yolène.png

De son vrai nom Roger-Claude Degallier, né en 1941, il fut le premier chanteur de rock suisse (genevois disons-le) qui vendit un "gros paquet" de disque en France. Ses titres passèrent régulièrement sur l'antenne d'Europe 1, dans l'émission culte "Salut les Copains".

Au bout du lac c'était l'époque de Gil Rocky et les Cannonball, des Jennys de Gérald Matthey (choriste encore aujourd'hui chez Alain Morisod), juste après les pionniers : le père Glôzu et Daniel Golay dans les Joeys.

Lui, Larry Greco, avait son groupe : Les Mousquetaires, avec Jean-Claude Tschannen (basse RIP), Bernard Guggelmann (batterie) Jerry Chardonnens (orgue Farfisa RIP) et le très vaillant Jean-Jacques Egli et sa belle Gibson (il est depuis de très longues années le fidèle guitariste-chanteur des Sweet People d'Alain Morisod).
On allait écouter Garry Léco et les Moustiquaires (c'est ainsi qu'on surnommait gentiment ce quintet) à la salle de la Réformation ou à la Maison des Jeunes sise alors tout près du Journal de Genève, r. Général Dufour....c'était généralement Gil Aubert qui présentait les concerts et qui se faisait copieusement sifflé et brocardé.

(ci-dessous Jean-Claude Tschannen, Larry Greco, Jean-Jacques Egli)

tschannen.jpg
Il y eut un tube : MARY-LISA et son fameux lick d'intro (mi-mi fa#-mi sol-mi la-sol-mi) "Tu es parti dans le froid, la neige et le vent...." Larry Greco devint célèbre, ami de la famille Vartan, il enregistra à Paris et connut un succès appréciable. Les Mousquetaires disparurent...devinrent les Relax, les Dandys...ma mémoire flanche), Jerry Chardonnens fit une pige pour les Four Shakers de Daniel Nicky Nicollin puis s'orienta vers le jazz comme le fera également, mais à Lausanne, Léon Francioli des Aiglons.

....et nous, nés après la guerre, on s'émerveillait de voir sur scène en personne Larry Gréco, on gratouillait sur des guitares Eko au mieux sur des Hohfner.....on rentrait à la resquille (car on n'avait pas 16 ans) à Plainpalais pour voir les Chats Sauvages de Dick Rivers (154 chaises cassées) le jeudi on allait au cinéma Corso, au Pélican ou au Voltaire vivre nos premiers émois amoureux.......

Il y a quelques années, Alain Morisod, toujours fidèle en amitiés, produisit un album de Larry Greco qui n'eut pas le succès attendu.

Ah, ma bonne Dame, mon bon Monsieur, toute une époque. Salut merci à tous !

.............tout passe.................

ps : "Oublie Larry" par Dany Logan et les Pirates....une des chansons préférées de Coluche (reprise par les Clackos)

 

 

 

17:28 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

09/11/2015

Lendemain d'élections.....

Ce dernier week-end se déroulaient deux importantes élections : le deuxième tour pour le choix des Conseillers-ères aux Etats et la désignation de Miss Suisse 2015.

urne.png

Lire la suite

17:45 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

03/11/2015

Paradoxal Eric Stauffer

Il lui est reproché (avec un jeune de son mouvement, lui aussi incriminé) s'étant déplacé
jusque dans le quartier des Pâquis, de s'être procuré une ou deux boulettes de cocaïne. Est-il (était-il) "accro" le bougre ? Je crois pouvoir dire que non (je connais Eric Stauffer, je l'ai "pratiqué" pendant huit ans, en commission et en plénière du Grand Conseil.....j'ai même été (vanitas..vanitas) son président lors de mon mandat de "conciergerie" en 2011-2012. Il boit peu ou pas et ne se "charge" certainement pas.

Le leader maximo de la formation "populiste" (et un peu moins populaire depuis 2 ans...la formation bien sûr) ne conteste pas les faits. Il explique avoir agi pour démontrer combien il était facile de se procurer de la poudre dans cette ville en perdition (insinuant peut-être l'absence de détermination de la police ?). En quelque sorte une démonstration pédagogique par l'acte. ....et moi qui suis titulaire d'une licence en sciences de l'éducation (vanitas...vanitas) je n'y avais pas pensé !!

M. Duparquet, le très compétent (et orateur hors pair...Asnières 1er août 2015) Olivier Jornot, lui, fait observer que le président d'honneur (de leçons) du MCG a piégé un dealer pour que la répercussion médiatique de cette démarche serve les intérêts de son officine politique. Et toc ! Le Procureur général, à coup sûr, connaît son CP mieux que quiconque.
Un auguste (c'est parfois un clown) fonctionnaire fédéral est venu dire à la barre combien l'engagement du député genevois dans la lutte contre la drogue était utile, sincère et appréciée.
Blèfle...le jugement est mis en délibéré.

Ce qui est paradoxal dans tout cela c'est qu'il existe la motion 1946 dont le premier signataire est M. Eric Stauffer : ce texte demande la fermeture immédiate du Quai 9, une structure associative à destination des toxicomanes mise en place derrière la gare Cornavin dont le travail sanitaire et d'hygiène préventive  a été salué par une large majorité du Parlement (MM Hohl, Buchs, Bavarel, Unger Mme Bolay) lors du débat du 24 mars 2011 à 10h15 (vous pouvez consulter le Memorial du Grand Conseil).

Au final la motion 1946 fut refusée par 54 non et 20 oui.
Dura lex sed lex... il faut cependant se garder de commenter les décisions de la justice de son pays, surtout à titre préventif et a priori......
.....tout passe......
ps 1 : ceux qui dézinguent de vive voix E. Stauffer sont parmi celles et ceux qui l'ont élu récemment président de la commission des finances du Grand Conseil à la quasi unanimité
ps 2 : j'ai eu l'occasion d'être 2 jours en déplacement de commission avec E. Stauffer...j'avais des cannes, je me souviens...
ps 3 : j 'ai voté avec conviction pour le ticket Maury Pasquier-Cramer

Lire la suite

18:26 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

02/11/2015

Un regard sur la Suisse et sur la politique : Robert Cramer

Robert Cramer
Actuellement Conseiller aux Etats pour le canton de Genève, il est présent au 2e tour ce prochain dimanche 8 novembre (ticket commun avec Liliane Maury Pasquier) pour briguer un dernier mandat à la "chambre haute", sous la coupole fédérale.
A l'origine du mouvement écologiste à Genève (son combat contre Verbois nucléaire) et en Suisse. Il fut le premier conseiller d' Etat "vert" au bout du lac. Il présida le Conseil d' Etat. Conseiller municipal, député, président du parti.
D'un naturel empathique il fut à Genève, l'homme de la renaturation des cours d'eau, du retour des trams, du projet de la plage à la Nautique, de la valorisation de notre agriculture et de notre viticulture, de la loi sur l'énergie....etc....
Fidèle à ses convictions, à ses proches, navigateur, excellent cuisinier et parfois bouliste, il est doté d'un instinct politique et d'un sens de l 'Etat unanimement reconnu.

cramer.png





Lire la suite

15:14 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |