germinal01

22/03/2011

Palais de justice

Que de monde mardi matin au Bourg de Four !


.....et un déploiement impressionnant de forces de police de la rue de Chaudronniers jusqu'en haut de la rue Verdaine ; on a même dû abandonner le trottoir pour contourner un panier à salade. Dans la cour du Palais une dizaine de policiers en uniforme, deux agents de la police judiciaire "in borghese" dont l'un venait pour témoigner (...l'autre, vu sa carrure, devait être son garde du corps), beaucoup de journalistes de la presse écrite (hello Sarah, hello Irène), la radio et même la télévision..

Qui pouvait-on bien juger pour que cela justifiât un tel branle-bas de combat ?

Les braqueurs de Bellonge-Collerive ? Ceux de Thônex ? Un magnat de l'ancienne URSS prévenu d'indélicatesses financières ? Un membre de la famille du Bédouin ?

Pas du tout, mon bon Môssieur. Des terroristes ! ....et de la pire espèce.....des cycloterroristes. J'en viens à croire que le baptême qu'a célébré un candidat au Conseil Administratif pour les affubler de ce si redoutable épithète a eu des échos intoxicants jusqu'aux plus hautes sphères du quai des Brômes et du Parquet.

Il fallait bien tous ces pandores afin que la belle ordonnance de notre justice ne fût point perturbée par le nombreux public venu assister à l'audience en signe de solidarité (des punks, un autre candidat au Conseil administratif, un conseiller national, des cyclistes du quotidien, des femmes dans le bel âge, un digne octogénaire, une jeune néo conseillère municipale, un député et quelques ratons-laveurs).

En cause : la Critical Mass. Sur le banc des accusés : deux citoyens soupçonnés d'être les dei-ex machina (à deux roues) de ce rendez-vous mensuel, les organisateurs du désordre urbain et routier, la lie de la gens velocipedia....vous l'avez compris, des tout dangereux !

Devant le Tribunal de Police, le défilé des témoins de la défense a tenté comprendre à la Cour de manière convaincante que cette manifestation (qui existe depuis plusieurs lustres) s'organisait de façon autonome, toute seule, comme une grande, qu'elle n'avait pas de structures et ne percevait aucune cotisation. Tout se passe via internet, fesse de bouc, de bouche en zoneille, on va à la Critical Mass par conviction et aussi par habitude, il est de notoriété publique que l'on se trouve le dernier vendredi du mois, aux Bergues à 18h.

110310_magaz1.jpgLe mouvement Critical Mass, largement implémenté partout dans le monde, au grand dépit des lois de la génétique, est une création spontanée qui refleurit touts les 30-31 jours, sans leader ni marionnettiste

Puissent les garants des lois de notre République l'avoir compris.

.......tout passe.......

 

15:16 Publié dans Développement durable | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Il y a plein de gens qui comparaissent devant les autorités pénales pour contester une amende pour stationnement illicite. N'importe quel automobiliste responsable d'un accident qui bloque la circulation des trams se fait condamner pour entrave à la circulation publique. Et vous imaginez que le commun des mortels aura pitié de jeunes désoeuvrés, parfois subventionnés, qui viennent volontairement entraver, aux heures de pointe, la circulation déjà suffisamment difficile dans notre ville?
Le mode de défense, qui est en plus lâche et ridicule, ne devrait que motiver les juges à davantage de sévérité. Ces rassemblements prétendument "spontanés" sont organisés sur facebook, comme les botellón et autres grands événements culturels. Si les participants estiment que leur "combat" en vaut la peine, et bien qu'ils assument ouvertement leurs actes. Il est de toute manière très facile de remonter aux acteurs majeurs de ce genre d'événements, et de voir qui encourage les autres à venir.

Écrit par : Michael Kohlhaas | 22/03/2011

@Michael Kohlhass: la circulation est difficile pour tout le monde!!! bus, voitures, motos, vélos et piétons!

C'est consternant cette réaction basée sur la suprématie de la carlingue motorisée.

Ne vous en faites pas, avec le lobby de la voiture au grand-conseil bientôt, à la place des vélos, ce seront d'autres voitures qui vous rendront la vie difficile!! et là vous regretterez que ces chauffeurs ne prennent pas leur bicyclette moin volumineuse...

Écrit par : Jack_line | 23/03/2011

La question c'est l'âge de beaucoup des participants - 14 ou 15 ans - à une manifestation qui n'est pas sans risque. La police peut décider d'y mettre fin, un automobiliste irascible peut foncer dans la foule, ou simplement vouloir lui faire peur... et déclencher un mouvement de panique, entraînant des blessés.
Les personnes qui ont été amendées avaient relayé l'information sur Facebook et c'est comme cela que les enfants ont été prévenus.
Les messages échangés sur Facebook signalaient que certains avaient des responsabilités dans l'organisation de ces appels et pour la préparation des banderoles ou de la sono. Ce qui changeait chaque mois, chacun son tour.
C'est leur droit de manifester, mais à partir du moment où ils entraînent des jeunes mineurs dans l'affaire, ils doivent être en mesure d'assumer les risques. Et donc s'identifier. Le "c'est pas moi c'est l'autre" est un peu lâche dans cette affaire.

Écrit par : Gilbert Vuille | 23/03/2011

Réaction infantile soutenue par la gauche, en première ligne Pagani qui proposait un ascenseur pour que les vélos puissent remonter la vieille-ville. Il pensait à lui!
Comment ce parti peut-il accepter un tel mouvement et de plus y participer? Il est temps encore une fois, que notre ville soit libérée de ces 20 années de perdues. Nous devons voter bien à droite tous pour faire en sorte que la gauche quitte la Ville de Genève. Nous n'en pouvons plus.
Une vraie désolation et incapables de gérer notre Cité. Tout est bloqué et paralysé. Par contre, les manifestions sont toujours bienvenues accompagnés de leurs amis syndicalistes. Basta. Ils auront fait leur temps, bien largement et nous pouvons que constater les dégâts et la corruption.

Écrit par : rose des sables | 23/03/2011

@Jack_line:
Je crois que vous n'avez pas tout à fait compris la réalité.
Nous vivons dans une société hautement complexe et organisée. Il y a des lois que chacun doit respecter. Il existe ainsi des lois sur l'organisation de manifestations. Celui qui veut organiser une manifestation doit demander une autorisation, afin d'éviter que la manifestation ne porte une trop grosse atteinte aux gens qui ne sont pas d'accord avec les manifestants, ou qui ont autre chose à faire à ce moment-là.
Les gens de Critical Mass ne demandent pas d'autorisation, car leur but n'est pas de manifester, mais d'exercer un pouvoir de nuisance. Je n'ai aucune sympathie pour ces personnes anti-sociales qui ne sont pas capables de communiquer autrement qu'en nuisant aux autres.
Moi, je n'ai pas envie que notre démocratie fonctionne comme cela. Que les gens de Critical Mass utilisent les outils démocratiques à disposition pour faire avancer la cause des deux-roues.

Écrit par : Michael Kohlhaas | 23/03/2011

Le week end on retrouve ces cycloterroristes sur les routes de montagne en Valais comme par exemple celle reliant St-Léonard à Ayent où ces ahuris roulent à 3 de front et bloquent toute la circulation montante et descendante.
Vraiment il y a des coups de trique qui se perdent.

Écrit par : Antoine | 23/03/2011

Bravo Antoine, c'est idem dans la région genevoise. les vélos ont tous les droits et je pense que nous devrions demander qu'ils passent le permis de conduire car ils ne connaissent pas le code de la route. Cela éviterait bien des accidents et la peur des automobilistes car il y en a toujours qui surgit au mauvais endroit. La police devrait sévir pour les amender, après quelques contraventions, ils rouleront différemment et surtout apprendront les lois de la circulation.
Qu'en pensez-vous?

Écrit par : rose des sables | 23/03/2011

@M.Kohlaas

Je crains que la pitié que vous évoquez ne fasse pas partie des attributs de la Justice...heureusement.
Au secours Montesquieu !
p.l.

Écrit par : pierre losio | 23/03/2011

Kohlaas, La justice n'a pas de pitié, elle rempli son devoir. A vous entendre Montesquieu se relève de sa tombe. Ah j'oubliais Montesquieu n'a jamais vu une bicyclette et serait horrifié de les voir circuler....

Écrit par : rose des sables | 23/03/2011

Parmi les participants, "des femmes dans le bel âge", ...

Oh oui, j'en ai connu une qui ne sortait sa petite reine que pour se rendre à "la Critical Mass". Je crois même qu'elle l'avait achetée dans ce dessein ...

Le reste du temps elle ne se déplaçait, et se déplace toujours, en voiture uniquement, pas en transport public ...

Qu'est-elle devenue ? Je l'ignore. Je parle de la petite reine bien évidemment, car l'amazone quant à elle, sévit toujours. Toujours avec la plus grande cohérence !

Ce soir j'ai au moins appris une chose importante : "critical mass" se conjugue au féminin ...

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 24/03/2011

Le simple fait de polluer et de bloquer la chaussée fait des automobilistes des gens égoïstes et illogiques.
Je m'explique: lorsqu'on se rend à son travaille tout seul dans un engins motorisé de 1,5 tonnes et de 2,5 mètres carrés, c'est qu'on manque sérieusement de pragmatisme. N'importe quel enfant de six ans comprend que le sable passe plus facilement au travers des galets que le gravier.

D'une part, par rapport à l’environnement et, d'autre part, par rapport aux travailleur qui ont VRAIMENT besoin de la route (maçons, charpentiers, plombiers, paysagistes, agriculteurs), on devrait pouvoir s'abstenir de créer des manifestations non autorisées d'automobilistes tous les matins à l'heure de pointe simplement pour s'assurer son petit confort personnel en glandant, avachi chacun dans son petit salon roulant, pour essayer de justifier le coût exorbitant de ce faire valoir sociale qu'est devenu la voiture.
L'essentiel est ailleurs, vous ne croyez pas?

Petit calcul: pour traverser la ville de petit Saconnex à l’hôpital cantonal à 7h45, on prend en moyenne 20 minute en vélo (en respectant les règles de circulations).
Je vous laisse deviner le temps que cela prend en voiture à la même heure...

Genève aurait grand besoin de s'aligner sur le model scandinave en termes d'urbanisme. Quand on voit avec quel aisance les citoyens de Copenhague ce déplacent à travers leur ville (tous moyens de transports confondus), on se demande pourquoi les autres n'en font pas de même.

Pour répondre à ceux qui ont des enfants à déposer à l'école: apprenez-leur à faire du vélo.
Pour ceux qui viennent de France voisine ou du fin fond du canton pour travailler: Il existe des parkings P+R aux endroits stratégiques. Achetez-vous un vélo électrique.
Et pour ceux qui ressente de la haine: être énervé au volant augmente sensiblement les risques d'accidents.
Et puis quand on a le chauffage/la climatisation et de la musique on a pas de raison de s'énerver.
Ou bien?!?!

Écrit par : Lauretta | 26/03/2011

Laurette, je suis consternée par votre commentaire. Je pense que vous êtes quelqu'un de jeune, profitez de votre jeunesse, mais rappelez-vous que dans notre société, nous avons des personnes âgées et handicapées. Ces personnes ne peuvent décemment pas utiliser une bicyclette, voire les transports publics. Les handicapés vous ne le avez jamais vu circuler en vélo! Quant aux transports publics cela leur est impossible de les utiliser. Ils doivent faire appel à transport handicap pour se rendre chez le médecin ou autre. Alors ne venez pas nous parler d'égoïsme. Vous nous présenter une société bien intolérante Laurette, comme si devions vivre dans un pays totalitaire. Oû se trouve la liberté? Sachez que la voiture ne disparaîtra pas comme cela, vous ne pouvez par revenir en arrière, c'est à vous de vous adapter. Par ailleurs, je pense que nous devons tous faire un effort pour sauver notre planète.
Par ailleurs, ce qu'il se passe au Japon est bien plus grave que la guerre des vélos et des voitures dont vous parlez. Nous devons nous exprimer pour que les pays entretiennent correctement la maintenance des centrales nucléaires. Fermer celles qui ont plus de 40 ans.
Ne pas les construire sur des zones sismiques. Cela a relancer le débat des centrales nucléaires et les gouvernements sont en train de prendre de nouvelles mesures. Ce qui est une bonne nouvelle.
Je ne voudrais pas vous embêter mais vous parlez de"chauffage/climatisation et de la musique on a pas de raison de s'énerver", je ne vois le lien avec les vélos? Le chauffage demande de l'énergie ainsi que la climatisation comme vous le savez, aussi l'on revient aux centrales nucléaires. Il serait sage que nous puissions faire un effort aussi à ce niveau-là et réduire un peu notre consommation. Quant à la musique, nous avons tous été jeunes et même avec l'âge nous continuons à en écouter, heureusement. A ce titre, nous devons respecter également nos voisins.

Écrit par : rose des sables | 26/03/2011

"Le mouvement Critical Mass, largement implémenté..." Quel superbe lapsus Mr l'osio... implémenté, c'est-à-dire mis en oeuvre à partir d'une analyse qui l'a précédé...

Pour un mouvement réputé spontané c'est assez emblématique... ou serait-ce qu'il s'agit d'un mouvement totalement préparé et récupéré à des fins de propagande par votre parti, le parti écologiste ???

y a m^me des punks ki son solidères avec vous... bin merde alors, sid vicious doit se retourner dans sa tombe, être invoqués par ûn très officiel membre de la commsission des finances, y a plus de limite à la récup... à moins que ces punks soit des enfants de vos collaigues bobos...

Pour le reste si vous allez drainer votre public sur d'autres blogues collègues il serait convenable, par solidarité que vous y renvoiyassiez aussi :

http://objectiondecroissance.blog.tdg.ch/archive/2011/03/26/la-jeunesse-en-proces.html


P.S. A force de croire que tout passe et tout s'oublie, vous en oubliez de vous rappeler que vous et vos collègues n'avez rien à voir, mais alors strictement rien à voir avec les punks...


Faut arrêter les fantasmes Mr l'osio, c'est pas bon pour la vue...


( Vous voyez, nous les verts, on a drôlement raison, même les punks sont avec nous... c'est tragi-comique...! )

Écrit par : 022 | 27/03/2011

J'apprécie grandement votre réaction, Rose des sables. Il est rare de trouver des gens capable d'alimenter un débat sans en arriver à des extrémités navrantes. C'est pourquoi je tiens à vous répondre.
Lorsque je faisais référence aux travailleurs qui ont grand besoin de la route, c'était une façon d'englober tous les véhicules d’entreprises qui ont une utilité directe. Or, les véhicules pour handicapé en font parties.
Par ailleurs, j'aimerais revenir sur ce que voua avez dit plus bas, je cite:

"Sachez que la voiture ne disparaîtra pas comme cela, vous ne pouvez par revenir en arrière, c'est à vous de vous adapter. Par ailleurs, je pense que nous devons tous faire un effort pour sauver notre planète. "

Il me semble que cette phrase est très intéressante car elle ressemble beaucoup à un message politique qu'on nous rabâche depuis notre plus tendre enfance.

S'adapter, bien se comporter, faire ce qu'on nous dit de faire et rentrer dans le moule n'a jamais permis à aucune société d'élever le niveau de vie et de liberté de ces représentants. Toutes avancée intellectuelle ou sociale à commencé par la désobéissance.

Et puis "s'adapter", ça veux dire quoi? L'humain s'est-il adapté à son environnement en construisant des villes et en consommant les ressources à sa disposition de façon irréfléchie? Ce comportement existe mais il est plutôt l'apanage de peuple que l'on traite de "sauvage".

Quand à "revenir en arrière", il n'en n'est plus question. C'est trop tard.
Par contre, nous pouvons aller de l'avant. Mais pas de la façon que nous proposent les minorités influentes de notre société, à savoir, les médias, l'état, les puissants groupes qui dirige l'économie.
Il convient de repenser notre manière de vivre dans ce monde en enlevant de devant nos yeux le prisme de notre nombril.

Quand je parlais de chauffage/climatisation et de musique en voiture, il s'agissait évidemment d'ironie. Ces conforts personnels ont un coût bien trop élevé pour notre environnement.

J'en viens enfin aux fameuses centrales nucléaires! Elle est pas belle la science? Au sortir des deux guerres, les fabricants de mort ont réussi à intégrer toutes leurs inventions dans le paysage de la nouvelle Europe: fission nucléaire, agent orange, DDT, statoréacteur, turboréacteur, morphine, amphétamine, radar, moteur diesel, véhicule chenillé, hélicoptère… La liste est longue, avec des retombées plus ou moins bonne pour la population.
Très franchement, je suis contre le nucléaire et très indignée par se qu’il se passe au Japon, surtout en tant que jeune personne, comme vous l’avez souligné. Je surveille, tout comme vous certainement, la tournure que prennent événements à Fukushima ainsi que la situation en Lybie en me disant que « décidemment l’humain n’a dons toujours rien appris ».

Néanmoins, est-il normal d’oublier pour autant que la première source de pollution dans le monde est issue de la combustion des hydrocarbure, suivi de près par les pollutions dues aux rejets de l’industrie ?
Je pense que notre différence d’âge fait que vous préférez tendre vers plus de confort alors que je préfère tous remettre en question. Je respecte votre choix mais, pour ma part, je prendrais quand même une douche plutôt qu’un bain et je me déplacerais quand même à bicyclette plutôt qu’en voiture pour aller faire mes courses.
Rose des sables, je vous souhaite une bonne fin de soirée.

Écrit par : Lauretta | 31/03/2011

Quand à toi Mr "022" (laisse ton numéraux en entier c'est plus marrant) , sache que la critical se fiche que les verts la soutiennent ou non.

La récupération de la critical mass signifierai sa mort. Mais ne rêve pas trop.

"Solidarité" a déjà essayé et leur représentants ont été priés de ranger leur drapeaux.
"C'est la merde qui se fout des chiottes", me diras-tu.
Et bien oui. Complètement.
Et tant que ça contente la majeur partie des gens qui se trouvent de manière fortuite sur un vélo tous les derniers vendredi du moi au pont des Bergues alors ça continuera.

Que cela t'énerve ou pas, il y aura toujours des cyclistes et, parfois, ceux-ci voudront rouler ensemble (comme les automobilistes les matins de semaine)et toi, tu n'y pourra rien.
Certain on donner un nom à ce rassemblement mais ce mouvement se passe très bien de nom.
Un mouvement populaire à ceci en commun avec les catastrophes naturelles: on ne peut les prévoir et on ne peut les empêcher.
On ne peut que se mettre hors d’atteintes et déplorer les dégâts (si il y en a).

Essayer d'arrêter une avalanche est stupide alors, automobiliste, prend ton mal en patience et tout ira bien.

Bonne soirée!

Écrit par : Lauretta | 31/03/2011

Laurette, j'ai beaucoup apprécié votre réponse car vous me rappelez ma jeunesse. Vous avez une pêche et une énergie exemplaire, c'est génial. Votre désobéissance me plaît également et vous ne vous laissez par récupérer par les partis politiques. BRAVO

Si vous saviez le nombre de manifs anti-nucléaires où je me suis rendue. Notamment Malville. et ce que nous avons pris sur la tête par la police!

Nous avions déjà compris les conséquences que pourraient amener ces usines nucléaires et quand je pense qu'aujourd'hui, nous continuons à devoir tenir les mêmes discours à nos dirigeants. C'est révoltant. Nous étions sensibilisés également à tout ce qui concerne notre environnement. Que de batailles pour que nos élus interdisent aux entreprises polluantes de déverser l'eau dans les lacs, rivières et mers. Et ce n'est pas encore gagné!

Nous ne parlions pas de bio, mais nous devions nous battre contre les grandes surfaces qui nous mettaient avec force dans notre assiette leur mal bouffe. Qui supprimaient les agriculteurs en cassant les prix. Le débat reste d'actualité. Nous étions contre les insecticides, le débat demeure.

Nous étions pour des constructions de logements sociaux et de foyers d'étudiants. Tj le même problème!

Je ne rentrerai pas dans tous les sujets, car c'est à pleurer et notre monde ne change toujours pas. Bon, encore un sujet: contre la guerre et ce que cela implique, sauver les démocraties en refusant les pays totalitaires.

Certes, je ne peux plus rouler à vélo, ni prendre les transports publics, l'âge venant hélas!

Je serais ravie de pouvoir être près de vous pour me bagarrer auprès des autorités et de me révolter pour sauver encore ce qui reste de notre belle planète. Mais je tiens à vous dire que je suis heureuse d'avoir pu échanger avec vous un commentaire car vous prenez largement la relève et c'est ce qui compte.

Essayons donc de trouver de bonnes solutions puisque fondamentalement nous avons les mêmes idées pour sauver notre planète et du ras-le-bol de nos politiciens.

Je vous parlais "de s'adapter", cela n'est pas le mot approprié bien sur, sachez que cette société ne me convient toujours pas et j'ai dû "m'adapter" à certaines choses et en essayant de vivre à côté d'elle, meilleur moyen pour garder le moral lorsque nous pensons aux questions de fond qui restent inchangées malgré toutes ces luttes.

Ceci étant, nous avons avancé tout de même sur pleins d'éléments, soyons positifs.

Bonne soirée Laurette et sachez que je prends toujours ma douche! Au sens propre et figuré d'ailleurs!!!!

Bonne continuation.

Écrit par : rose des sables | 01/04/2011

Les commentaires sont fermés.