germinal01

17/09/2010

Lu et entendu....de ci de là.

Meli-melo partiel et subjectif extrait de la planète "medias"


L’autre soir au Conseil municipal de la Ville de Genève Pascal Holenweg déclinait la culture sous toutes les coutures : « La culture alternative, la culture de proximité, la culture d’immigration, la culture d’expérimentation ». Cela ne mériterait-il pas une conférence à l’Institut National Genevois de la Promenade du Pin ?

Sûr de lui le président du PDC Christophe Darbellay déclarait au Forum de RSR la 1ère : « Les Verts s’apprêtent à voter en masse pour Jean-François Rime ». Tu m’dis pas ça ! J’vais devoir lancer quelques coups de fil…..allô Robert….allô Ueli…. allô…Tonio….

J’apprécie l’humour d’Yvan Perrin invité à donner un pronostic sur la succession de MM. Merz et Leuenberger : « En général ce genre d’élection donne le résultat suivant : est élu au Conseil Fédéral le Monsieur qui porte un costume gris ».

Je me suis inquiété récemment de la disparition des Matinales sur Radio Cité ; en effet j’étais en souci pour le sort des orphelins et chouchous politiques qui accouraient à confesse dans l’aube incertaine de la rue Baylon. Bonne nouvelle : Romain, jeune et socialiste (ce n’est pas incompatible) est bien présent sur le plateau des grandes surfaces politiques et commerciales de la Praille. Suis rassuré.
Céline, elle, la fringante nouvelle présidente de l’UDC, cavalière de talent, est à l’honneur sur un blog politico people de la plateforme Tribune de Genève. On y lit cette formule épatante : « l’étrier du destin ». Pour le journaliste de « Liberté » qui s’efforce toujours « en traversant les groupes et les ronds de faire sonner les vérités comme des éperons » c’est joliment trouvé.
Pour ma part, j’inclinerais plutôt à fredonner cordialement dans l’oreille de la courageuse écuyère udéciste un couplet de l’inoubliable Bobby de Pézenas :

« Mes enfants ma foi             de ch’val
Sont de vilains grognons       de ch’val
Quand ils pleurent en chœur  de ch’val
J’essaie d’les distraire           les vaches
Je viens à bout d’un              boudin de ch’val
Mais les aut’s aussi sont        de ch’val
Toujours dans l’besoin          de ch’val
Ca n’peut pas être pis"         de chèvre. »

…….. tout passe……..

11:39 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.