germinal01

09/09/2010

"Qu'est-ce que tu vois ?"

« Un mot qui contiendrait tous les mots. »
« Un seul mot pour dire le monde. »


Il aurait fallu pouvoir prendre quelques notes pour parler du délicieux spectacle que j’ai dégusté jeudi , après la tarte aux pruneaux, dans l’une des salles du MAH : « Qu’est-ce que tu vois ? ».

Hervé Loichemol y met en scène un savoureux dialogue à partir du texte de Marie José Mondzain ; voilà qui constituerait une excellente première approche de la philosophie pour les classes du post-obligatoire ou pour quiconque s'y intéresserait. Ni pédant, ni savant : juste, direct, essentiel. Une avalanche de questions sur le bruit et la couleur du monde, ses apparences, ses émotions, ses images, ses vecteurs d’images, les dessous de la nappe de lieux communs qui recouvre les discours du quotidien que nous sert la télévision, une plongée salutaire dans le « hors champ » que les bienveillances ou les astuces journalistiques nous cacheraient.

« Quand on n’a pas d’imagination, il convient de posséder des archives » disait Giulio Andreotti, il Gobo. Ca aide, en effet. J’extrais de quelques papiers griffonnés cette phrase d’Enzo Iannacci, chantiste-penseur-chirurgien milanais, à laquelle j’ai pensé pendant le spectacle à propos de la caisse à images :

« La televisiun l’ha ga na forza da leun
La televisiun l’ha ga paür da nessün

La televisiun l’ha t’endurmet’ nel cogliun ».

Un seul mot enfin pour dire vraiment le monde ? Ce mot pourrait avoir plusieurs noms : Montaigne, Baudrillard, Shakespeare, Perec…..

…..tout passe……

On peut encore voir ce spectacle :
samedi 11 et dimanche 12 septembre à 15h au Musée d’Art et d’histoire de Genève

20:00 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.