germinal01

01/09/2010

Douze questions dans la sciure : Patrice Mugny

Le premier mandat électif de Patrice Mugny date de 1999 : conseiller national dans les rangs des Verts. En 2003 il est élu Conseiller administratif de la Ville de Genève et réélu en 2007. Au cours de la législature 2007-2011 il a été maire de la ville. Il ne briguera pas un troisième mandat au printemps prochain.


 

PMugny_guiraud2.jpg

1.« Je crois finalement que je suis de Belgique, même si on ne sait pas très bien ce qu’est la Belgique on peut dire que l’on est Belge. » (Amélie Nothomb)
Savez-vous ce qu’est la Suisse ?

P.M. : Un ensemble d'êtres humains qui ne se comprennent pas toujours bien et, surtout, contrairement à d'autres pays, qui acceptent de perdre lorsque la majorité n'est pas de leur côté.

2. Voudriez-vous citer 5 personnages (vivants ou non) qui incarnent votre idée de la Suisse ?

P.M. : Le propriétaire de l'immeuble où j'habite, la responsable du salon lavoir de mon quartier, le chauffeur de taxi kosovar que j'ai croisé hier, la tenancière de l'alpage de L. et mon médecin.

3. « L’art de la politique c’est de savoir où il faut s’arrêter.. et d’aller un peu plus loin »
Allez-vous souvent plus loin ? Pourquoi/Pourquoi pas ?

P.M. : Le système suisse ne permet d'avancer qu'à la vitesse d'un escargot, et encore, d'un escargot lent. Le reste demeure du domaine du rêve.

4. « En politique on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. (Clemenceau)
Un commentaire ?

P.M. : La politique, c'est comme le monde de l'art, une majorité de boursouflures et de vanité et une minorité de talents. Mais, parfois, quels talents!!

5. « Etre populaire quand on veut gouverner, cela ne s’est jamais vu » (Raymond Barre)
La popularité y veillez-vous ?

P.M. : Je ne sais pas comment faire.

6. « L’instant de la décision est une pure folie » (Kierkegaard)
Comment décidez-vous ?

P.M. : Il y a les décisions faciles, heureusement les plus nombreuses. Puis les décisions difficiles. Enfin, celles qui ne satisfont personne, qui ne peuvent être ni bonnes ni mauvaises, mais qu'il faut tout de même prendre. Mais j'aime le processus qui consiste à analyser une situation et dessiner
les pistes qui aboutiront à une décision.

7. Pensez-vous qu’un jour la Suisse adhérera à l’Union européenne ? Le souhaitez-vous ?

P.M. : Oui, oui.

8. Le système démocratique suisse est-il viable à long terme ? L’aménageriez-vous ? Comment ?

P.M. : Lorsque l'on regarde nos voisins puis les autres régions du monde, il faut bien constater que notre système fonctionne plutôt bien. Cela dit, s'il a l'avantage d'éviter des décisions autoritaires, il a aussi l'inconvénient de bloquer de très nombreux dossiers. S'il fallait construire notre réseau ferroviaire aujourd'hui, cela serait impossible. Pourtant, nous avons un des meilleurs réseaux ferroviaires du monde. Mais notre hyper démocratie a tendance à s'auto mutiler.

9. Vos refuges pour vous extraire des turpitudes de la politique (famille, musique, voyages…….)

P.M. : La tendresse, la lecture, la musique, la marche et le rêve.

10. Dans l’exercice de la politique avez-vous déjà eu peur ? (exemples…commentaires)

P.M. : Non.

11. Le doute est-il une qualité nécessaire à l’exercice du « métier politique » ?

P.M. : Oui, il est d'ailleurs indispensable à la vie. S'il est assorti d'une capacité à trancher.

12. La question que vous auriez aimé qu’on vous posât ?

P.M. : La politique a-t-elle un sens ?

 

10:15 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.