germinal01

12/05/2010

L' Xtrême de la Praille

Depuis que j’ai vendu l’appartement que j’y possédais pour acquérir un pavillon dans la banlieue de Bellegarde, je ne me rends que rarement à Verbier.


 En revanche je regrette de ne plus assister à cette compétition de ski hallucinante qui se déroule sur une pente quasi verticale qui donne le frisson. Ce type de frisson je l’ai éprouvé hier soir à nouveau en regardant l’émission de l’animateur des grandes surfaces commerciales et politiques : ce fut l’Xtrême de la Praille.

Tous les risques pris en direct….. la témérité absolue…..

Les faits : une délégation de deux membres de la commission des Finances du Grand Conseil rend visite au Pouvoir judiciaire pour l’auditionner à propos de ses comptes 2009. Au cours de la discussion, on dérive, il sera incidemment question de l’avenir, de l’installation du P.J. dans ses nouveaux locaux au 1er janvier 2011, de retards éventuels….. complètement hors sujet puisque la mission des deux députés est de questionner (pour une fois les rôles sont inversés) le P.J. sur l’aspect financier de son exercice 2009. Un rapport est déposé à l’intention de la commission des finances ; l’une des deux député-e-s le conteste, apprend-on. L’auteur « présumé » du rapport commet une fausse manœuvre informatique ( quel poisse, nul n’est parfait n’est-ce pas) et le document parvient à une série de destinataires « inopportuns ».
Badaboum, scandale......  Du gâteau pour le condicator gominé qui, j’vous l’donne Emile, est l’auteur « présumé » du rapport en question et l’auteur de la fausse manœuvre informatique ! Tu m’dis pas ça………….

Alors c’est quoi cette histoire ? Le Conseil d’Etat ou l’un-e de ses membres se montrerait-il/elle négligent-e avec la justice de la République ? C’est là qu’intervient l’animateur des grandes surfaces politiques et commerciales : il invite hier soir le condicator gominé sur son plateau et annonce en début d’émission que pour y voir plus clair dans cette affaire, je cite : «  on va essayer de démêler le vrai du faux, on va voir avec Eric Stauffer…. ». Mais c’est un pari fou d’une audace incroyable, un risque incommensurable, une intrépidité inquiétante, l’Xtrême de la Praille !
Vouloir faire la part du vrai et du faux sur un dossier x-y avec l’aide du Président du MCG c’est le 13ème des douze  travaux de Pascal,… impossible ! Trouver le fond du fond de la vérité dans ses propos c’est le tonneau d’Adelaïde. Il y a certes parfois (souvent ?) quelque chose de possible dans ce qu’il dit mais à l’arrivée ce n’est jamais comme il a dit (exception faite de l’affaire des revenus du président des SIG). Le plus souvent : « Molto fumo poco arrosto ». Il est devenu inutile de discuter publiquement avec lui ; il se situe au-dessus/en dehors du débat (et vous le fait savoir) car son seul juge et interlocuteur c’est le peuple. Hors micros, hors cameras c’est un peu différent….un peu seulement.

Dans le cas qui agite les esprits depuis hier soir, le condicator gominé sait très bien de quoi il retourne : il est membre de la commission des visiteurs de prison qui a auditionné jeudi dernier M. Mark Müller donc  bien après avoir rencontré le Pouvoir Judiciaire ; il utilise sa maladresse dans le maniement de la souris pour faire croire à un scoop (réstauffé) et occuper le terrain médiatique car  il faut qu’on parle de lui au moins une fois par semaine. Comme d’autres, il a un lit de camp ou une couchette à la Praille et dans la zone industrielle du Rondeau de Carouge ;  il s’y étale quand il lui sied (un coup de fil c’est si facile) ! C’est un bon client, un bon fond de commerce, ses interventions musclées alimentent momentanément le buzz : sport et rock’n roll assurés.
 
Je suis prêt à parier ma selle et mes bottes que son rapport n’est vaguement qu’un Ctrl C-Ctrl V des notes de séance de l’audition du Pouvoir judiciaire et/ou qu’un clavier qui n’est pas le sien a contribué à la rédaction dudit rapport …mais ça je ne peux pas le prouver car les procès-verbaux d’audition sont confidentiels et je n'ai pas eu connaissance du document en question. 
Tout cela fait partie du teatrino della politica locale et va se dégonfler, se régler certainement ce mercredi après-midi dans le confort discret de salle de l’Alabama devant laquelle patientent « les cloportes rampants en quête de lumière » (évangile selon Saint-Jornot).

………….tout passe……….

07:06 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

On ne saurait mieux dire ...

Écrit par : Renaud Gautier | 12/05/2010

Waaaa Bellegarde quel courage c'est trop moche ;-)

Écrit par : lyonnais du 69 | 12/05/2010

Stauff s'arrange pour faire un feu de praille hebdomadaire question de faire parler de lui ;)

Écrit par : Jack_line | 13/05/2010

Les commentaires sont fermés.