germinal01

11/05/2010

People transalpin

 On peut ne pas être candidat à l'élection du Conseil administratif 2011  (pas encore disent certains qui parlent paraît-il de source sûre) et se passionner quand même pour la "people society" (surtout au couple Berlusconi).


Quelques informations indispensables sur les rebondissements du divorce de Silvio Berlusconi. Il y a quelques jours encore la situation semblait inextricable ; pourtant samedi dernier, dans l’après-midi, le condicator lifté et son épouse, Veronica Lario, se sont revus devant le juge Gloria Servetti, alors qu’ils s’ignoraient depuis quatre mois. Ils se sont mis d’accord sur le montant d’une pension que verserait Sua Emittenza et qui dépasserait 300.000 euros par mois. “Il ne manque plus que les détails techniques pour finaliser” affirme-t-il. On est bien soulagé.....mais pas étonné de cette pension faramineuse quand on va voir ci-dessous comment Berlusconi se distingue des autres matrices idéologiques et/ou politiques pour gérer ne serait-ce que deux vaches.

 

26462_383502210786_312962945786_3872742_1012793_n.jpg COMMUNISME: Tu as deux vaches. L’Etat te les prends et te fournit du lait selon tes besoins.
SOCIALISME : Tu as deux vaches. Ton voisin t'aide à t'en occuper et vous partagez le lait produit.
 FASCISME: Tu as deux vaches. Le gouvernement te les prends et te vend le lait.
NAZISME : Tu as deux vaches. Le gouvernement prend la vache blanche et abat la vache noire.
FEODALISME:
Tu as deux vaches. Ton seigneur prend la moitié du lait et b..... ta  femme
DEMOCRATIE: Tu as deux vaches. On vote pour savoir à qui reviendra le lait.
DEMOCRATIE REPRESENTATIVE : Tu as deux vaches. On vote pour savoir qui élira la personne qui décidera à qui reviendra le lait.
ANARCHIE: Tu as deux vaches. Laisse.... elles vont s’organiser elles-mêmes en autogestion. CAPITALISME: Tu as deux vaches. Tu en vends une pour acheter un taureau afin d’avoir des veaux avec lesquels tu lanceras une PME d’élevage.
CAPITALISME SAUVAGE: Tu as deux vaches. Tu fais abattre la première et tu obliges la seconde à produire autant de lait que quatre vaches. A la fin tu licencies l’ouvrier agricole qui s’en occupait en l’accusant d’avoir laissé mourir la vache d’épuisement
BERLUSCONISME: Tu as deux vaches. Tu en vends 3 à ta société quotée en bourse en utilisant une lettre de crédit ouverte par ton frère sur ta banque. Puis tu procèdes à un échange des lettres de crédit avec une participation dans une société sujette à offre publique d’achat ; dans l’opération tu gagnes 4 vaches en bénéficiant aussi d’un abattement fiscal pour possession de 5 vaches. Les droits sur la production du lait des 6 vaches vont être transférés par un intermédiaire panaméen sur le compte d’une société dont le siège est situé aux îles Caïmans ; cette société est en fait possédée clandestinement par un actionnaire qui revend à ta société les droits sur la production du lait de 7 vaches.  Dans les livres comptables de cette société figurent 8 ruminants avec option d’achat pour une vache supplémentaire. Dans l’entretemps tu as abattu les deux premières vaches parce qu’elles puaient et salissaient.
Quand la Guardia di Finanze (les Fiamme Gialle) est sur le point de t’arrêter, tu deviens président du Conseil !
 :

.....tout passe.....

source :  Hai due mucche Barzellette cattive sur FB traduite par le sussigné

 

 

 

10:25 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bienvenu au club, moi aussi je m'intéresse de près aux "People" ... je suis " une web peoplette " ... je suis bien d'accord avec vos écrits ...
Au fait, on ne dit pas "Conducator", au lieu de "condicator " ?! Un lifting ça change tout peut-être ... mais comment se débarasser de la connerie ?! A défaut de ses vaches ?! ...

Écrit par : Florina | 11/05/2010

Tu as oublié la version chaviste (véridique et vérifiée) : tu as deux vaches, l'Etat te les prends et décrète que tous les enfants des écoles devront désormais boire du lait tous les jours. Sauf qu'entretemps, les deux vaches sont mortes, parce que l'Etat a oublié de charger quelqu'un de s'en occuper; alors il faut importer tout le lait depuis la Colombie.

Écrit par : Philippe Souaille | 11/05/2010

A part ça, c'est vrai que c'est une idée quelle est bonne, ça, Losio au Conseil administratif... Je vote pour !

Écrit par : Philippe Souaille | 11/05/2010

J'aime les vaches. Les moutons aussi. Et toutes les choses compliquées de l'alpage dans l' immense simplicité de la montagne. Et je ne peux, en voyant tes belles vaches, mon cher Pierre, et les visiteurs de ce blog, que t'encourager à lire "Estive" de Blaise Hofmann, lauréat du Prix Bouvier - attribué aux talentueux jeunes auteurs romands comme tu le sais. Blaise est un joyeux drille que j'ai eu le bonheur de rencontrer au salon international du livre francophone de Beyrouth (quel dépaysement - malheureusement l'ambassadeur Barras nous a offert du vin de Chermignon à la résidence helvétique, moi qui voulait goûter le nectar local...), puis recroisant Blaise aux Etuves, mon quartier (après la désalpe - sentait-il le bouc? - je crois l'encre de la plume), pour dire que ce Blaise à de quoi tenir d'un autre Blaise... On a bu une Feldschlösschen!

Écrit par : Broggini | 11/05/2010

Les commentaires sont fermés.