germinal01

20/04/2009

Retombées d'un blog pascal

Le danger avec les journaux gratuits qui se lisent rapidement c’est qu’ils assènent, sans grand souci d’enquête rédactionnelle, des informations qui mériteraient un regard plus approfondi. Cela s’est produit avec le blog que j’ai publié juste avant Pâques,suite à la lecture d'un de ces quotidiens "rapido" ; je m’en étais pris sans trop de ménagement à Sa Sainteté Benoît XVI au sujet d’un article qu’il avait rédigé dans les années 90 et qui fleurait, laissais-je entendre, des relents brunâtres.

Un ami très au courant des faits, gestes et dires de la papauté me l’a vertement reproché en m’apportant le texte intégral de l’article incriminé ainsi qu’un commentaire tiré de l’Express.


 Je l’en remercie et les publie (un extrait du texte papal) volontiers ci-dessous pour la bonne information des lecteurs de ce blog ; certains penseront à un acte de contrition…je vous laisserai apprécier.

 

Ratzinger évoque une seule fois le national socialisme dans cet article et c’est pour dire :

 

"Néanmoins, le fait que le système marxiste n’a pas fonctionné comme promis est manifeste pour tous. Personne ne peut encore sérieusement dénier que cet apparent mouvement de libération était, avec le national socialisme, le plus grand système d’esclavage de l’histoire moderne. L’ampleur de la destruction cynique de l’homme et du monde est certes souvent passée sous silence, elle ne peut plus être mise en doute."


Article sorti en 1995 en allemand, en 1996 en anglais et en 1999 en français dans Communio, Revue catholique internationale. (Freiheit und Wahreit)

 

Commentaire de l’Express :

 

"On connaissait l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'ours. On a maintenant l'homme [Benoît XVI] qui a vu l'homme [son secrétaire, Mgr Joseph Clemens] qui a écrit à l'homme [rédacteur en chef de Aula à l'époque : Gerhoch Reisegger] qui a succédé à l'homme [le rédacteur en chef précédent, Herwig Nachtmann] qui a soutenu l'homme [le négationniste Walter Luft] qui a fait scandale. Et là, c'est horriblement compromettant, d'être l'homme qui a vu l'homme qui a écrit à l'homme qui a succédé à l'homme qui a soutenu l'homme qui n'a pas vu les chambres à gaz !!! Voilà qui rappelle étonnamment l'Evangile : les Pharisiens, ne pouvant accuser personnellement Jésus de péché, recouraient à l'amalgame, et répétaient sur tous les tons : «  Cet homme mange avec les pécheurs ! »  (Lc 5, 32)


voili, dont acte.
...tout passe....

 

 

16:33 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook | | | |

Commentaires

L'information circule à une telle vitesse de nos jours que de telles "boulettes" de la presse se multiplient.

Bravo d'avoir eu la correction de rectifier après après avoir que vous aviez été "enduit d'erreur" par le gratuit.

Lisant rarement 20 Minutes, j'ignore si ce journal a rectifié, avec la même honnêteté, son information erronée.

Écrit par : soli pardo | 20/04/2009

Cher Pierre,
Pour ceux que le sujet de la déontologie journalistique intéresse je leur conseille de lire attentivement le texte accessible via le lien suivant http://www.presserat.ch/erkl_f.htm
Bien que je n'aie aucune sympathie pour les superstitions et que je ne croie ni au Père Noël, ni à l'infaillibilité de ce Monsieur Seize, ni au grand architecte de l'univers, ni à d'autres fariboles à l'odeur d'opium populaire, je ne peux que te dire bravo pour ton rectificatif.
Amitiés.
Pierre Gauthier

Écrit par : Pierre Gauthier | 26/04/2009

Les commentaires sont fermés.