germinal01

08/04/2009

Zizi sexuel (suite et fin)

J'en ai entendu causer et suis allé voir


Ce matin, de fort bonne heure j’étais devant la porte de Palexpo pour me faire une idée au sujet de cette exposition, qui, semble-t-il, convoque d’une part la révolte et d’autre part l’encensoir. A tel point qu’il a fallu qu’Infrarouge invite Pierre Perret et Me Marc Bonnant pour en débattre hier soir dans la caisse à images. Le déroulement de cette publique contradiction eut un principal mérite : celle de mettre un peu en retrait Mme Mamarbachi, d’ordinaire très encline à "se la péter" sur le plateau.

Tout comme le très aristocrate avocat genevois (ariste, le juste, celui qui est droit) je n’ai de goût ni pour le bricolage ni pour la tuyauterie (mes anciens élèves doivent se souvenir d’un air goguenard des leçons de travaux manuels que « j’animais »….ubuesque, n’est-ce pas Elodie et Suzanne). Pas davantage n'ai-je « l’âme plombière ».


Pourtant j’avoue n’avoir trouvé rien de scandaleux dans cette exposition…...mais rien de poétique non plus.
Le regard du pédagogue (que je suis resté) a retenu des textes de bonne facture et porteurs de valeur sur la famille, la sexualité des adultes, la honte, la pudeur et le sida. Les sentiments et l’amour sont en permanence valorisés, je les ai perçus comme la charpente de l’exposition ce dont on ne peut que se réjouir. Tout comme cette citation exemplaire « Pour que ce soit bon, il faut que les deux soient d’accord ». Je relève également les panneaux en Braille et des videos en langue des signes, détails pédagogiques signifiants.


Alors qu’est-ce qui coince (cf coinstot bizarre de B.Vian) ? Tout d’abord la tonalité colorée du dispositif, vraiment kitchounette et aseptisée...une vraie bonbonnière, des objets d’une matérialité froide, uniquement fonctionnelle qui anesthésie le rêve ( peut-être le désir) et surtout  le débouché final sur la galerie marchande on l’on trouve tous les objets et bouquins de Zep, par Zep, le super marché du zizi et du zetème comme une fatalité.

Cela dit une agréable et pas forcément inutile sortie en famille.

 

Je publie ci-dessous le texte de mon ami Jean Firmann qui se révolte au nom de la beauté.  

 

 

«Ce que j'appelle imposture, moi,

c'est la laideur: le fait de

mentir à la joie.»

       Charles-Albert Cingria

 

ZIZI SEXUEL, l’EXPO ou l’arrachement du coeur

 

Je ne suis ni puritain, ni moraliste. Je ne suis ni des grincheux, ni des gueulards. Je suis juste du cœur battant. Juste des os blancs. Juste du sang rouge. Je suis juste partisan de la beauté de vivre. Et je tiens à dénoncer la laideur & la brutalité vulgaire de l’exposition «Zizi sexuel» qui nous vient ce printemps au Palexpo de Genève. Oui j’abomine vos menées, Madame et Monsieur Zep, car vous n’êtes que des fonctionnaires hallucinés de Titeuf qui travaillez à l’abrutissement intime et à la déchirure des plus ardents mystères. Il n’est que de voir en votre exposition votre roulée d’un patin par ces poupées de plastique immonde à la langue demi-rose et se faisant face en une cage de plexiglas ; il n’est que de considérer sur votre autel de gurit le pif hideux de votre «orgue à odeurs» pour constater que votre messe est cochonne, que votre culte est porcin car ils tentent de bousiller toute allégresse, toute invention profonde, toute découverte de soi, toute ferveur poétique, toute liberté « d’aller si haut ». Vous balancez des ordres de marche aux maîtresses et aux maîtres des écoles afin qu’en rangs compacts ils «laissent venir à vous les petits adolescents». De 9 à 14 ans. Oui, je vous dis honte & je vous dis pauvre misère! car vous vous complaisez à flatter la médiocrité humaine. Car vous tuez le don de soi. Car vous électrocutez la splendeur d’être.

 

J.Firmann  des Eaux-Vives

12:34 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (10) | |  Facebook | | | |

Commentaires

J'abonde. Cette exposition n'a rien de scandaleux, ni de poétique, encore moins d'esthétiquement intéressant.

C'est l'étalage d'une laideur absolue, d'une mécanisation non seulement de l'amour mais de l'acte charnel lui-même, traduit laborieusement en des clichés dont les sens sont absents. Le plaisir même est réduit en la bonne marche d'une machinerie plastique et caoutchouteuse, déshumanisée jusqu'à nier simplement la notion d'instinct.

De quoi rebuter les pauvres enfants à qui on infligerait cela de toute envie de simplement vouloir en savoir plus que ce qu'on leur étale ainsi, qui ne doit leur offrir aucun intérêt.

Les dragons de vertu peuvent dormir tranquilles : ce n'est pas cette exposition qui donnera quelque idée que ce soit aux enfants... Ils en ressortiront comme s'ils avaient visité une usine de bonbons inodores, incolores et insipides. Aucune envie d'y goûter... De quoi peut-être les dégoûter pour un bon moment.

Écrit par : Soli Pardo | 08/04/2009

"Pourtant j’avoue n’avoir trouvé rien de scandaleux dans cette exposition…...mais rien de poétique non plus."
C'est peut-être en cela (la deuxième partie de votre phrase) que réside le scandale, en l'occurrence, autant que dans ce que vous décrivez à la fin de votre texte, et en cela vous vous contrediriez donc.
Très beau texte de M. Firmann, qui contraste heureusement avec l'aspect outrancier et provocateur des propos de Me Bonnant, qui ne sont pourtant dénués ni de toute vérité, ni de toute beauté.

Écrit par : Mère | 08/04/2009

Informer, mais ne pas déformer et je reviens toujours à la même chose, tant qu'il y a du respect, respect de la chose, respect du partenaire ... il n'y a rien à dire.
Faire une expo pour informer, pourquoi pas, c'est porteur. On a un peu l'expomanie à Genève et le Palais s'y prête, Palais plus rentable que le Stade de Genève. A quand la Gay-Party au Palais ? Faire de la poésie, pas facile, quoique ...
On devrait l'exporter dans les pays où le Sida pulullllllle pour que les humains connaissent d'autres valeurs que seulement baiseeeeeeeeer comme des bêtes. Ceci dit, je clos le chapitre, trouvant intéressant les avis émis.

Écrit par : Etoile de Neige | 08/04/2009

Chacun pense ce qu'il veut de cette expo, le problème n'est pas dans son contenu....mais dans le fait que le DIP donne un caractère OBLIGATOIRE à sa visite! Il en va de même pour toutes visites d’ailleurs. Pourquoi ne pas rendre obligatoire le salon du livre ?
C’est à l’enseignant, selon les élèves dont il a la charge et selon son bon jugement qu’il appartient de décider de l’opportunité de telle ou telle sortie.
Une visite "familiale", pourquoi pas....mais obliger les enseignants à mener leurs élèves à cette expo me paraît pour le moins peu admissible. Je ne pense vraiment pas que ce soit à eux de le faire. Comment vont-ils gérer toutes les retombées que cette visite va sûrement engendrer? Comment vont-ils faire pour empêcher que les élèves dont les parents refusent cette sortie ne soient pas "stigmatisés"....par exemple pour tous ceux dont la culture ne les autorise pas à assister à ce genre de spectacle?
Prétendre, par ailleurs, que cette expo est un complément aux cours d'"histoire de la vie" que le Service de santé de la jeunesse dispense à l'école primaire est une erreur....le dit service a d'ailleurs refusé de participer à la prise en charge des élèves pour cette expo…qui va, selon lui, à l’encontre de sa vision des choses.

Écrit par : Duval André | 08/04/2009

On parle de l'exposition "Le zizi sexuel" sur

http://nemo33.unblog.fr

Salutations

Écrit par : muse | 04/05/2009

Je n'ai pas visité cette année le salon du livre, ni l'expo sur le zizi et je n'ai donc pas droit de juger. Parler librement oui, mais avec une certaine pudeur devrait être de rigueur, car érothisme et respect devrait aller de pair !
J'ai eu d'autres priorités et on dit que les absents ont toujours tort.
Quant au salon du livre, oui les écoles y vont. Je serais content si les élèves venant de tout azimut apprennent mieux la langue de notre pays, allemand y compris, par des dictées journalières, car Pisa nous apprend que nous sommes les derniers de classe. Enseignants, à vos marques, car vous n'êtes pas sans critiques ! Certes, les Swiss Totos ne facilitent pas la tâche, mais cela ne devrait pas être une excuse !!!
Bien à vous BM

Écrit par : Etoile de Neige | 04/05/2009

Est-ce vraiment nécessaire tout cet étalage ?
Mes enfants me posent des questions ( 10 et 12 ans ) j'essaye de faire mon travail de mère et de leur répondre en adaptant mes réponses à leur âge.
Cette exposition sâdresse à des enfants de 9 à 14 ans, est-ce vraiment nécessaire de savoir ce qu'est qu'une erection ou un clitoris à 9, 10 ou 12 ans ?
Laissons nos enfants vivre leur enfance avec innocence, émerveillement et pourquoi pas gêne et maladresse...........laissons les se construire au fil du temps, des expériences, des déceptions et des tâtonnements.
Pourquoi tout réduire à une machinerie stérile alors que la sexualité est tellement plus que ca ?

Écrit par : Maman | 14/05/2009

@Maman, comme je suis d'accord avec vous !
"« Pour que ce soit bon, il faut que les deux soient d’accord ». Oui, pour danser le tango, il faut être deux et si possible sur la même "voie".
Les parents et grands-parents doivent mesurer si leurs enfants ou petits-enfants ont envie de voir le "grand spectacle". Je dis pas forcément, peut-être seul en voyeur/voyeuse par curiosité. Et j'ajoute la pudeur en citant l'exemple de ma petite fille qui avait 10 ans et n'avait aucun problème de se montrer nue, en allant se baigner chez nous. Je ne sais plus à quel âge, mais d'un coup elle a caché sa nudité devant nous grands-parents et aussi devant leur soeur et leurs 2 frères (plus jeunes). C'est son droit le plus strict et son attitude pudique me plaît. Dîtes-moi donc pourquoi forcer l'enfant d'aller voir ce "grand spectacle", qui me fait penser à un super-marché de l'érothisme pour futurs consommateurs, voire consommatrices.
A mon avis, en faisant l'étalage au jeunes au grand jour, on risque de tuer l'intimidité! Ne vaudrait-il pas mieux de donner les moyens aux parents, en famille la plus petite cellule de notre société (par un bon livre) d'enseigner la sexualité et le respect, en commençant par ne pas jeter tout "par dessus bord" ? Suis-je le seul dans ce bâteau à penser cela ?

Bruno Mathis

Écrit par : Etoile de Neige | 15/05/2009

@Pierre Losio, oui en quelque sorte on est trop tolérant avec l'étalage, à commencer par les petites annonces dans les quotidiens: je cite
"brune, hyperchaude, supercoquine, adore sodomie, grosse poitrine. Age mûr www.sex4u.ch/......., fellation 50.- et plus, gode-ceinture, lesboshow....belle blonde, pulpeuse, fine, grosses lèvres, tous fantasmes, adore 69, mouille......nymphomane, sculpturale, poitrine XXL, rasée...corps-à-corps avec deux tigresses au corps de rêve....bel athlète hypermembré....Maitr... fais-toi éduquer! Rabaisser! Punir! Soft-hard. Hyperéquipée 076....
Je ne suis pas coincé et je m'arrête-là. Quel vitrine alléchante pour nos jeunes ou la sexualité commence à s'éveiller. Au nom de la liberté on sacrifie tous nos tabous et en quelque sorte on contribue à la débauche.

Je passe à un sujet annexe: la délinquance
Au nom de la liberté, on veut même pas accepter un passeport biométrique. Or moi de n'ai rien à cacher et j'accepterai même qu'on prenne les empruntes digiatales dès notre naissance, enregistrées avec l'état civil. On pourrait probablement éviter des drames (fausses accusations) et trouver des pédo, des meurtriers et autres délinquants, ne pensez-vous pas ? Non, au nom de notre sacré sainte liberté, nos politiciens ? et nous ? nous opposons à tout fichier, sauf l'état civil, fichier fiscal, fichier AVS, fichier ..., fichier ...
Bon Dieu, arrêtez le char et votez OUI pour la biométrie. A quand le fichier médical, qui rendrait grand service aux médecins, au lieu de créer des dossiers personnels à tout champ ... cela aussi a un coût, chers Messieurs politiciens et Mesdames politiciennes, parfois un peu nul(le)s !!!
Bruno Mathis

Écrit par : Etoile de Neige | 15/05/2009

Une jolie histoire vrai. Une classe d'école est allé visité l'expo.
Le soir, papa curieux de savoir ce qui s'est passé, demande à son fils Pierre: "Alors, Pierre, maintenant tu sais comment faire un bébé et lui de retorquer, après réflection, ... non papa, mais je sais comment ne pas en faire "!

Écrit par : Etoile de Neige | 20/05/2009

Les commentaires sont fermés.