germinal01

23/03/2009

Quel avenir pour Gianfranco Fini ?

Fusion à froid dans la droite italienne


Gianfranco_Fini_2004.jpgL’acte fondateur date du 26 décembre 1946. Le MSI (Movimento Sociale Italiano) était né porté sur les fonds baptismaux par les Michelini, Romualdi, Almirante, Bacchi etc…
Lors d’une réunion préparatoire tenue le 1er décembre regroupant différents représentants de journaux tels que « Rataplan », « Rosso e Nero », « Fracassa » « Rivolta Ideale » et d’organisations politiques, le PNG, les anciens Combattants Indépendants, les Groupes nationalistes Lombards, le Mouvement Italien d’Unité Sociale, le Parti National italien, il avait été décidé de regrouper tous les groupuscules et tous les sigles de la galaxie fasciste éparpillés suite à la défaite de la République de Salo en un seul mouvement. Le MSI existera jusqu’en 1995 ou au congrès de Fiuggi, Gianfranco Fini, alors secrétaire général,  voudra lui donner une respectabilité droitière moins fascisante sous le nom de Alleanza Nazionale, tout en conservant le symbole de la flamme et en petits caractères les lettres MSI.

Ce week-end, la flamme s’est éteinte. Alleanza Nazionale s’est dissoute dans le Parti du Peuple de la Liberté de Silvio Berlusconi. Grande agrégation dans laquelle on retrouve majoritairement la composante qui fut le parti originel du Cavaliere, Forza Italia, des ex démocrates chrétiens, des libéraux, un morceau du parti socialiste, du parti républicain, les maigres troupes d’Alessandra Mussolini….et quelques ratons laveurs.

« Je suis serein, mais demain je serai certainement ému » a déclaré Gianfranco Fini, désormais président de la chambre des députés et appelé probablement à un plus haut destin national lorsque Sua Emittanza passera la main. Il n’en demeure pas moins qu’il n’a plus de parti sur lequel s’appuyer et que s’amorce pour lui,  seul vrai leader politique de la droite dure (il a pourtant abjuré définitivement le fascisme, coiffé la kippa, franchi les portes de la synagogue de Rome, de celle de Jérusalem, dénoncé les lois racistes) un long chemin de coexistence dans l’ombre de Silvio Berlusconi…en attendant. Sa haute charge institutionnelle lui conservera certes un peu de visibilité mais il sera écarté de la chambre des machines. Il ne figurera en tous cas pas sur les affiches des prochaines élections européennes ; en effet Berlusconi sera tête de liste dans les 5 circonscriptions électorales et un seul visage apparaîtra sur les murs de toute la péninsule pour guider il « partito del popolo della liberta » et séduire (oui, oui, séduire) les chalands citoyens, le sien.

« Bienvenue au club, caro Gianfranco » doivent ricaner les Tremonti, Letta, Schifani et autres marionnettistes de la formidable entreprise mediatico-politique berlusconienne à l’ouvrage depuis bientôt quinze ans.   

   

16:04 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (13) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Eh oui Pierre, on ne peut malheureusement pas en rire parce que, dans un autre pays, ça mène à Sarkozy, qu'une majorité de français éliraient encore...
Mitterand a manipulé le Pen, mais c'était un jeu de con. Le pen n'est plus grand chose mais nous (encore français mais je voudrais pouvoir abjurer) avons majoritairement adopté ses idées.
Je te rassure, je reste réfractaire, révolté et je compte résister encore longtemps.

amitiés; c'est bien de pouvoir te lire.

jl

Écrit par : jlschoellkopf | 23/03/2009

Fini

c'est un fasciste et il le restera, il peut se deguiser en ce qu'il voudra ..


lui comme allemanno maire de rome et qu'aujourd'hui persecute les rom et les clandestins sans pitié ..

il faut pas nous prendre pour des cons..

Écrit par : luzi | 01/04/2009

@luzi
Si exprimer une opinion c'est prendre les gens pour des cons vous avez une étrange conception du débat démocratique. je ne vous prends pas du tout pour une conne, luzi. mais j'avoue que la conversion démocratique de Fini, sa défense de l'Etat laïc, sa défense récente du président Napolitano m'interpellent à quelque part comme disent les invertébérés
Tout a fait d'accord avec vous pour Allemano qui porte la croix celtique autour du cou....(et qui a épousé la fille de Pino Rauti....mais là c'est de la vie privée).
p.l.

Écrit par : pierre losio | 01/04/2009

Je vous trouve naïf monsieur Losio,

et pour être un vert je n'approuve pas que vous flirtiez avec un fasciste d'hier matin..


pour ce qui concerne Napolitano, même Berlusconi suce la chaussette à Napolitano, car Napolitano est le Président de la République Italienne , et c'est lui qui accepte pou pas les projets de lois ,donc de là à parler du respect et défense, appelons ça avec son nom, c'est de l'opportunisme..

faut se demander pourquoi vous trouvez des femmes pour accomplir votre parité, peut-être que certaines choses comme celle sur Gianfranco fini fassent glacer le sang des plus tolérantes de filles progressistes...que en vous lisant si positivant envers un fasciste recoloré en vierge, je ne voterai plus jamais pour votre parti à aucune élection ...puisque c'est comme ça, ...

Écrit par : luzia | 01/04/2009

@luzia
bigre ! suis consterné....vous n'allez pas faire ça !
ben ça fera une voix de moins pour les Verts ..... on est foutu !
p.losio
à part ça j'ai personnellement la conscience tranquille vu la longueur de ma fiche à la police fédérale !

Écrit par : pierre losio | 01/04/2009

Alain Madelin qui fut un dirigeant du GUD (mouvement étudiant d'extrême-droite) a été un des premiers notables politiques à se dresser aux côtés de Chirac contre l'alliance implicite Balladur Sarkozy Le Pen à l'époque. A l'inverse, de Mussolini à Daurat, nombre de socialistes, ou communistes, sont devenus fascistes. Bayrou, jeune, était un catholique très tradictionnaliste et c'est lui qui a marié les démo-chrétiens français avec les franc-macs radicaux...
Alors avec le temps, les gens parfois évoluent. Pas tous, mais certains. Vouloir à toute force contenir les gens dans des moules ne me parait pas une preuve de clairvoyance.

Écrit par : Philippe Souaille | 01/04/2009

la belle excuse....

Écrit par : luzia | 01/04/2009

madelin et gérard longuet même avant le GUD étaient à Occident !ptêtre même que Devedjian y était aussi
p.l.

Écrit par : pierre losio | 01/04/2009

ben oué, les verts aussi etaient de gauche il y a quelques années...

voir maintennant comme il s'exitent devant un fasciste comme gianfranco fini..

convertissez vous fascistes , soyez bio..tout est possible dans l'ecologie..

olalà je reve là ...



on se dirait chez les gamins de l'école enfantine...

Écrit par : luzia | 01/04/2009

De toute façon, les Khmers Verts ne savent pas ce que c'est que la démocratie ! Selon leurs idéaux, ils ont toujours raison et les autres sont des abrutis ! Je pense que leur "gourou" est Luc Jouret ! Ils ont toujours les idées extrémistes. Les andouilles Khmers Verts n'ont pas compris que leurs luttes sobt stupides, débiles, séniles, etc !

Écrit par : Octave Vairgebel | 01/04/2009

on parle de fascistes et

arrive l'einstein national...

Écrit par : luzia | 01/04/2009

Je rejoins Luzia et suis d'avis que c'est toujours facile de tourner sa veste dans les discours, ça ne mange pas de pain. On veut des faits concrets, des engagements réels sur le terrain. A part des discours d'auto-flagellation de fascistes repentis, on attend de voir comment ils se transposeront de façon réelle dans la société civile, on le jugera alors sur pièce.........

Écrit par : duda | 01/04/2009

Non ti fare abbindolare! Resta onesto:voterô per te, se necessario.

Écrit par : iNTRAVAIA | 12/11/2009

Les commentaires sont fermés.