germinal01

05/03/2009

Lu en 20 minutes, vu à la téloche

Bien fait pour toi

 

Je m’en veux, je m’en veux ….. je paie comptant le prix de ma mégalomanie qui me contraint, ce soir encore, à monter sur les tréteaux du Théâtre de l’Espérance pour la Revue de députés. Résultat : pour le frisson de quelques applaudissements et l’orgueil de compliments post-spectacle je ne vais pas pouvoir aller au Bypass assister tout à l'heure à l’événement le plus formidablement intéressant, instructif et démocratique de l’année : l’élection de la plus belle hôtesse du Salon de l’automobile.

-         Enfin, Pierre Losio, êtes-vous toujours décidé à aller à cette Revue ? (La reine Rosemonde, in Ubu roi,acte II, Alfred Jarry)

-         Oh ! merdre, jarnicotonbleu, de par ma chandelle verte…. (Ubu roi, acte I)

 

S’il est vrai que la connerie est la chose du monde la mieux partagée, on va atteindre la cote d’alerte ce soir du côté du carrefour de l’Etoile…..

 

Et c’est ainsi qu’Allah est grand (Alexandre Vialatte : antiquité du Grand Chosier)

 

On allait voir, ce qu’on allait voir. Le politicien des kermesses valaisannes, c’était couru, devait écraser cette  vermine des sables  qui se targue partout, avec beaucoup de noblesse et d’aplomb, d’être citoyen suisse. Il allait lui sonner les cloches à cet ennemi de l’intérieur, semeur potentiel de ces minarets qui constituent esthétiquement un véritable attentat contre l’architecture indigène et la paisible harmonie de nos paysages.

Ben à Infrarouge mardi soir ….on n’a rien vu. Les deux bretteurs ne tiraient pas dans la même catégorie. Le brave Oskar, Grand Combin de la suissitude bornée mais branchée, fut simplement besogneux, neandertalien. Il n’aurait pas passé le premier tour d’un tournoi régional de lutte aux caleçons. Le nez dans la sciure, il s’empêtrait dans la citation de bouquins qu’il n’avait fait que colorier, confondant citoyenneté, droit canon, droit civil, laïcité, réciprocité, altérité, charia….. Il ne faisait même plus peur….cette peur qu’il s’efforce de répandre et qui sourd comme un non-dit tout au long de son argumentaire (oui, le terme est flatteur, j’en conviens).

Il se battit courageusement, certes, mais en vain, la queue de cheval comme un plumet en berne, moulinant à tours de bras, agitant « cette tête osseuse aux mâchoires robustes et où s’affirme encore la prédominance des fonctions purement végétales* » ….mais parfois plaisamment musicales, il est vrai. Son interlocuteur procédant par remises précises et incisives, le visage impassible, froid mais habité, usa de la liberté de parole accordée par Mme Mamarbachi, conscient qu’elle n’est pas la liberté de parler mais celle de discuter, assénant sans le dire « Ne dissimulez pas la Vérité en la revêtant du mensonge, ne cachez pas la Vérité, alors que vous savez ». (Le Coran, sourate II, La Vache).

Hugues Hiltpold, conseiller national genevois, donna lors de ce débat une bien meilleure image de cette frange  minoritaire de la droite suisse, ouverte, libérale (comme l'entendait W.Whitman) tolérante, civique et laïque.

Je ne suis d’aucune religion, mais je les respecte toutes.
A l’issue du visionnement tardif de cette émission je n’ai pu m’empêcher de penser à cette remarque de Woody Allen : « Certains disent que je suis athée ; Dieu, lui, dit que je suis dans l’opposition ». Il en existe une version plus musclée de mon ami, le chantiste engagé à pas faire ch…, Sarcloret . « Dieu est une magouille de l’opposition ».

 

……….tout passe…..

 

* Marcellin Boule : L’homme de la Chapelle-aux –Saints /annales de paléontologie 1911

13:32 Publié dans Société - People | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Branché ? Faut le dire vite...
A part ça, quand est-ce qu'il y a encore des places ?

Écrit par : Philippe Souaille | 05/03/2009

je crois pour samedi après-midi et peut-être samedi soir..... avant qu'on parte en tournée dans les communes genevoises....(non je plaisante).
cordialement
pierre

Écrit par : pierre losio | 05/03/2009

Je n'ai malheureusement pas vu en particulier "cette tête osseuse aux mâchoires robustes et où s’affirme encore la prédominance des fonctions purement végétales* » (quelle culture, où vas-tu chercher tout ça?), mais ton récit est si précisément documenté, férocement écrit et splendidement imagé que ni le son ni l'image ne s'avéraient utiles à la compréhension d'un débat qui s'annonçait d'avance stérile, vu la largeur du chenal culturel et intellectuel qui séparaient les 2 protagonistes.
Me réjouis ce soir de découvrir tes textes dans la revue des députés dont la causticité doit être garantie...

Écrit par : Zazie | 06/03/2009

Les commentaires sont fermés.