germinal01

28/02/2009

Politique française

Gratitude


Un grand merci au quotidien orange qui me décharge d’une insistante préoccupation ce matin ; il apporte en effet une réponse en image à cette question qui me taraudait depuis plusieurs mois : qui se réveille le matin à côté de Sainte Ségo ?

J’espère que vous partagez mon soulagement !

 

Et puisqu’on est dans le people……


- Savez-vous pourquoi la fille de Rachida Dati s’appelle Zhora ?
-    Parce qu’on ne zhora jamais qui est le père….

 

Grèves programmées

 

grève.JPG 

 

 

……tout passe….  


bon week-end !

 

Emprunts : le journal people de mon ami Benoist Magnat

10:36 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

26/02/2009

Du CEVA et de la certitude.....

Le grand quotidien bleu publie ce jeudi en première page un éditorial qui salue le courageux pari du Conseil d’Etat. En moins d’un mois notre gouvernement dépose deux demandes de crédits : l’une concernant la Fondation du Stade de Genève pour 7,74 mo destinée à assainir la situation financière de ladite Fondation et à assurer la pérennité de l’exploitation dudit stade ; l’autre, à titre supplémentaire, de 107 mo afin de couvrir le financement du CEVA qui avait été estimé à 940mo ….. mais c’était en 2000. « Aujourd’hui les soumissions des entreprises permettent de se faire une idée beaucoup plus précise des coûts réels. Ceux-ci passent désormais à 1,14 ma de frs » lit-on en p.3 de la Julie.

 

Il est hors de question de comparer les enjeux que recouvrent les deux demandes de crédits ; on voit où nous a menés l’imprudence des stadolâtres qui bêlaient l’impérieuse nécessité de ce qu’ils appelaient « un grand projet pour Genève » et qui, à l’usage se révèle un désert sommeillant, dont l’exploitation (comme nous l’avions annoncé) n’est financièrement peu ou pas viable.

Le CEVA constitue, lui, un projet véritablement structurant pour toute l’agglomération genevoise et va déterminer une nouvelle mobilité pour des dizaines de milliers d’habitants, de frontaliers ; il aura un impact considérable sur le flux du trafic automobile et la qualité de la vie, en ville notamment. 

 

Ce qui me laisse perplexe c’est le contenu de l’éditorial précité ; il m'amène à penser que je ne comprendrai jamais rien au noble exercice de la profession journalistique. Je cite : « La demande de crédit (CEVA) devrait provoquer le lancement d’un referendum » ; « les citoyens pourraient voter cet automne déjà » ; « en réalité, c’est bien le principe même d’une liaison ferroviaire cornavin-Eaux-Vives-Annemasse qui serait soumis aux Genevois » ; « espérons que ce probable référendum crève enfin l’abcès…. ». Cette abondance de conditionnels évoquant une probabilité m’interpelle à quelque part, comme disent les invertébrés. J’en arrive à me demander, comme l’a fait Coluche (et bien mieux que moi...oh oui !) dans un de ses sketches légendaires, si l’on ferait pas mieux de se la coincer quand on n’a rien d’autre à avancer qu’une théorie d’incertitudes.

 

……. Tout passe…..

15:35 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

24/02/2009

Rock'n Roll

Salut Jean Joseph !

Lire la suite

16:08 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

23/02/2009

Le PS a choisi....

Les 353 militants socialistes présents à la salle Pitoëff n’ont pas cédé à la peur ; l’incontestable et très forte assise électorale du maire de Genève n’a pas constitué un argument suffisant pour que les roses se rallient à son panache.

C’est électoralement une très lourde défaite interne que not’bon prince a subie samedi dernier ; dans les choux à l’issue du premier tour  (75 voix alors que Véronique Pürro en obtenait plus du double) et ayant compris comme disait Pierre Dac que lorsque les carottes sont cuites c’est vraiment la fin des haricots, il a quitté la lice plainpalaisienne avec hauteur « j’ai l’habitude de pardonner à ceux qui m’ont offensé », témoignant en cela qu’il était capable  d’échapper à la « programmation » de sa nature pour admettre qu’il pouvait parfois mettre son « cher moi », comme disait Freud, de côté. Un soupçon de rancune « on a saboté ma candidature » et  aussi des paroles rassurantes pour ses camarades « je reste socialiste ».

 
Revers politique ou fracture de l’ego ? Quelle que soit la lecture qu’il fera de cet échec Manuel Tornare, renvoyé dans un territoire qui devenait étroit pour son ambition et ses compétences, poursuivra, souhaitons-le, l’excellent travail qu’il accomplit depuis 10 ans à la tête du dpt des affaires sociales et peut envisager à moyen terme une excursion au Parlement fédéral.

L’absence du maire de la Ville dans la compétition automnale laisse fort dépités, outre quelques ratons laveurs, d’une part le prolixe et souvent drôle blogueur Blondesen qui ne voyait que Manu pour sauver le DIP et d’autre part l’animateur des grandes surfaces politiques et ménagères ; il assiste lui, impuissant, pour la deuxième fois à la chute d’un de « ses » poulains et ne décolère pas à l’idée de voir fleurir à la sortie de l’été des affiches (en tous cas trois) présentant aux choix des électeurs chaque fois « un nain et une Blanche-Neige ».

Cet épisode archivé, les Verts peuvent commencer dès la fin de la semaine avec détermination la préparation de la campagne électorale pour le Conseil d’Etat avec leurs partenaires politiques naturels, les socialistes, en présentant un solide et expérimenté quatuor……. je devrais dire un quartet si on veut que ça swingue vraiment !

09:30 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

19/02/2009

Actualité politique genevoise

On vend quoi ?

Alors que le Conseil municipal adoptait hier soir (enfin !) le règlement de la gérance immobilière municipale, avec la disparition dans le texte voté par la commission de ce que j’appelais, en un blog récent, la démagogie de palier (on met le pot de confiture sur la table et des représentants des partis politiques autour de la table)…alors que disais-je…. on peut lire ce matin dans le GQB (grand quotidien bleu) une opinion de M. Benoît Genecand, consultant indépendant, au titre provocateur « Et si la Ville de Genève vendait son parc immobilier » ? 

Il se trouve que M. Genecand, si j’en crois la p. 14 du contrat de prestations 2009-2012 inclus dans le projet de loi 10433, est non solum consultant indépendant sed etiam (il n’y a pas que l’animateur des grandes surfaces politiques qui aime les langues mortes) président de la Fondation du stade de Genève.

Comme on m’a appris qu’en politique il faut répondre à toutes les provocations je me permets de lui retourner symétriquement la question : « Et si la Fondation qu’il préside vendait le stade de Genève » ?

J’aurai ultérieurement l’occasion de revenir avec une analyse des détails financiers sur cette demande crédit de 7,74 mo du Conseil d’Etat pour sauver la Fondation précitée de la faillite.

 

Samedi congrès du PS

Nous saurons donc dans  un plus de 48 h. les noms des candidats-es que le parti socialiste proposera aux électeurs pour l’élection du Conseil d’Etat.

J’aurais pu écrire les deux noms mais à lire certain blog, des militants proposeront de désigner trois candidats ou personne. N’ayant pas une connaissance particulière des courants internes et des rapports de force qui animent le partenaire naturel et privilégié des Verts (mais non… les récentes  piques de Mme Emery-Torracinta me laissent indifférent) je me garderai bien de donner des conseils stratégiques aux cousins/cousines roses.

Ce que je crois savoir en revanche, c’est que jamais le GPS (Grand Parti Socialiste) n’a éconduit un conseiller d’Etat sortant ( le cas de M. Grobet était trop particulier pour être pris en considération). Si les militants s’en tiennent à cette règle non-écrite, M. Beer figurera sur le ticket.

Il se peut, et là c’est une opinion toute personnelle, que l’assemblée de samedi désigne le maire de Genève comme co-listier. J’interpréterais cette décision comme une manifestation de peur (qui comme la colère est mauvaise conseillère). La crainte de perdre un siège aura amené les roses genevois à s’en remettre à l’assise électorale  (j’allais presque parler en termes Honeggerien de Pacific 231) de not’bon prince.

Ca vaut ce que ça vaut comme analyse. Je n’en souhaite pas moins à tous les militants socialistes un fructueux congrès et de sereins débats.

 

…..tout passe…..

10:24 | Lien permanent | Commentaires (7) | |  Facebook | | | |

16/02/2009

En blèfle...

..comme un lundi......

Lire la suite

10:35 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

11/02/2009

Quizzzzzz

Qui a déclaré ce matin à la radio ?

Lire la suite

16:00 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (9) | |  Facebook | | | |

10/02/2009

Zutre.....

... j'avais oublié de vous l'annoncer :

Lire la suite

19:13 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

06/02/2009

Ca dépote !

Autant le concert d'Enrico Rava lundi respirait au souffle de toute l'histoire du jazz, celui du guitariste français résidant à Copenhague Marc Ducret jeudi soir à l'AMR fut d'une audace urgente et aussi d'une violence maîtrisée qu'il fait bon recevoir de temps à autres dans la tronche et dans le coeur pour se rappeler que tous les chemins ne sont pas encore parcourus et que l'on peut être contemporain, allumé sans être aculturé (en témoigne l'émouvante salutation "picking" adressée à Louis Amstrong)

Cet élégant musicien au crâne rasé, porte sur scène avec bonheur (et depuis longtemps) un pantalon de cuir rouge..... ne lui manquent plus que les lunettes à verres bleutés pour ressembler à Paul Motian. Il se situe entre Derek Bailey pour la liberté de son discours et Jimi Hendrix pour le gros son qu'il projette dans la salle et la culture rock/blues qu'il véhicule. D'une technique impressionnante mais sans frime aucune, il incarne, avec Marc Ribot, à merveille l'actualité de la guitare créative....John Scofield et Pat Metheny font figure désormais de paisibles et talentueux communiants. Sur le coup de minuit nous fut balancé un St James Infirmary littéralement ravageur.

marc_bruno_albatros.jpgComplètement destroy !
Courez chez votre disquaire habituel et, de retour à la maison, avertissez vos voisins, écoutez Marc Ducret ....  et n'hésitez pas....à donfe la sono !

je recommande en particulier le trio qu'il forme avec le bassiste Bruno Chevillon et le batteur  Eric Echampard.

photo Samuel Choisymarc ducret.jpg 

 

17:58 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

05/02/2009

Stade de Genève : Garçon, la note svp !

…..attendez…une minute….., je finis l’addition et je suis à vous !

Lire la suite

12:06 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook | | | |