germinal01

04/02/2009

Enrico Rava

......après un délicieux concert au Victoria Hall lundi soir


ravalosio1.jpg......changement de hall mardi matin : celui de l'hôtel Cornavin pour 1h30 d'interview avec l'ami Enrico qui, à 70 ans, se refuse d'être le sage du jazz européen . "Mais Pierre, je suis encore trop curieux pour être sage !"

Chevalier des Arts et des Lettres ("J'ai la médaille mais pas le cheval..."), titulaire du JazzPar en 2002 (le Nobel du jazz décerné chaque année à Copenhague), Docteur Honoris Causa de l'Université de Berkeley, le triestin reste très serein face à tous ces honneurs. Sa passion créative est intacte........... et puis, s'il ne devait garder qu'un disque, lui qui traversa intensément la période free jazz, ce serait Louis Amstrong et les Hot Five/Seven : Enrico est donc aussi un bon bougre !

Stammi bene !

Lire l'élogieuse critique du concert delundi par Luca Sabbatini dans la Tribune de ce jour

L'interview d'Enrico Rava paraîtra dans  Viva La Musica, organe mensuel de l'AMR
photo : Jean Firmann

13:30 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.