germinal01

30/01/2009

J'comprends plus !

Je comprends de mieux en mieux ce qu’il voulait dire le 25 novembre dernier sur les ondes de Radio Cité quand il s’exclamait : « Je ne comprendrai jamais rien à la politique ».


Vous l’avez deviné je parle de l’animateur des grandes surfaces politiques et ménagères.


Son interview dans le quotidien orange d’hier à propos de la candidature de not’ bon prince  est très exemplatif de l’aveu qu’il avait lâché naguère dans l’éther. Je le cite, parlant de Manuel Tornare dans le Matin : « c’est un véritable social-démocrate » puis « ..mais c’est surtout un homme de gauche respecté par la droite » et enfin « culturellement, ce prof de philo est même à bien des égards à droite, avec des références humanistes ». Bigre….on va avoir de la peine à situer notre maire à tous sur l’échiquier politique si l’on suit la fine analyse de l’éminent éditorialiste. Le GPS (Grand Parti Socialiste), il est vrai, navigue à vue en ce moment et ce type de diagnostic ne contribue guère à éclairer la boussole de militants fort empruntés dans le maniement de la règle l'amiral Cras et qui le 21 février devront choisir entre le conseiller d’Etat sortant, trois « potiches" et le coteau de Bernex de la pensée… j’allais dire de gôôôche ..... mais maintenant je ne sais plus.

Vraisemblablement l’animateur des grandes surfaces politiques est surchargé ; sa PME spécialisée en destins et carrières (Maudet, Eggly, Jornot et maintenant Tornare) lui prend tellement temps qu’elle le distrait, l’empêche de se concentrer ; n’a-t-il pas, vendredi matin encore, trébuché dans un domaine où il excelle, le grec : il a confondu dans un élan de modestie traductrice l’île de Zakynthos avec le facteur Hyacinthe cher aux têtes blondes……alors que Zante c’est tellement plus simple et en plus ça chante le long de ses golfes clairs.

 

Plus sérieusement : comment ça va se passer lorsque « les potiches » iront faire les caniches sur une moquette de Genève à Chaud préalablement savonnée par l’écume persistante de ses déclarations d’hier ?

-         Ca se passera très bien, cher Monsieur, affaire de déontologie.

 

Décidément je ne comprendrai jamais rien au journalisme !

…..tout passe…..

10:31 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Est-il encore un journaliste ? A-t-il encore une moindre goute de déontologie dans son sang ?

Ne passez pas! Revenez à de meilleurs sentiments pour cette belle profession !

Écrit par : Charly Schwarz | 30/01/2009

Les commentaires sont fermés.