germinal01

21/12/2008

Passe-moi les jumelles !

Ce qui est mis particulièrement en évidence dans le compte rendu que donne la Tribune du débat budgétaire qui s’est tenu vendredi 20 décembre au Grand Conseil genevois, c’est avant tout la colère du député socialiste Charbonnier contre Les Verts qui ne respectent pas la volonté du peuple concernant la subvention attribuée aux EMS.

Cela mérite le complément d’information suivant : notre députation s’est, dans sa grande majorité, abstenue conformément à une décision de l’Assemblée générale de notre parti qui lors de la votation populaire avait recommandé la liberté de vote,  ce qui dénote la plus transparente des cohérences.

A monter en épingle un futur règlement de comptes et à faire mousser des divergences entre roses et verts le journaliste du quotidien bleu fait en quelque sorte son travail et le beurre des laitiers inconnus.

Était-il attentif quand par exemple que le groupe radical n’a pas voté le budget de Cour des Comptes, en toute conformité à l’opposition que le grand vieux parti avait affichée face à la modification constitutionnelle instituant ce nouvel outil de contrôle (fort performant et utile au demeurant) ? Oh, les vilains castors qui n’ont pas respecté la volonté populaire ! Oh, le silence assourdissant de la Tribune !
Il est vrai que l'ajustement de la focale qui observe la réalité constitue un élément fondamental de la liberté de presse et il ne me viendrait pas à l’idée de remettre en question ce réglage finalement très technique.
 

Je me console de cet éclairage particulier donné à la session parlementaire consacrée au budget 2009 en pensant à cette déclaration d’un député français : « Les coupures de presse sont celles qui cicatrisent le plus rapidement ».

….. tout passe…..

 

15:23 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.