germinal01

08/10/2008

Hâte-toi lentement, cher Parlement !

Le Grand Conseil genevois tient session plénière cette semaine avec deux sujets qui risquent de mobiliser bonne partie du temps à disposition des élus : la loi sur la protection des données personnelles qui sera traitée en urgence promet un débat long et animé (particulièrement sur l'aspect videosurveillance) et probablement celle que le Conseil d'Etat souhaite pouvoir appliquer dès 2009 à savoir l'introduction du 13ème salaire ; elle sera vigoureusement combattue et amendée par la droite de notre Parlement (UDC et parti libéral).
Mon propos n'est pas d 'exprimer un avis développé sur ces sujets mais de mettre en évidence que, compte tenu du temps nécessaire pour que ces deux importants sujets soient votés, il sera difficile à notre énergique présidente d'épurer significativement l'ordre du jour (pour mémoire lors de la session de septembre le projet modifiant la loi sur les allocations familiales a occupé les députés pendant toute une soirée).
Soyons un peu précis : le mois dernier, l'ordre du jour comptait 221 points ; ce mois d'octobre on en dénombre 154. Savez-vous combien d'objets (motions, pétitions, résolutions, projets de loi) sont en suspens (j'allais dire en souffrance) dans les différentes commissions du Grand Conseil ? Tenez-vous bien, je tiens ce chiffre de source autorisée, ..... quatre cent cinquante-trois (453 vous avez bien lu !). On est au bord de l'asphyxie.
Il convient de revoir le fonctionnement de l'institution parlementaire, ses horaires de travail et d'aborder sans tabou le statut de milicien des élus afin que le temps politique soit en meilleure adéquation avec le temps que vivent nos concitoyens.
Et n'attendons pas quatre ans que la solution sorte de la Constituante !

09:24 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.